Le Nakch Hadida

Une dentelle de plâtre

Le travail dit Nakch Hadida, est une sculpture sur plâtre, exécutée au fer. La technique, importée de Mésopotamie, est apparue à Kairouan au 9 ème siècle. Elle atteint son plein épanouissement aux 13 et 14 ème siècles à Grenade, Fès, Tlemcen. De cette période Kairouan nous offre Bab Lalla Rihana. Depuis le Nakch Hadida n’a jamais cessé d’être employé. Il couvre les murs au-dessus des cimaises en carreaux polychromes, les arcs, les plafonds en voûte… Son importance est capitale dans l’art arabe; nous en aborderons la technique, les styles et leur évolution, s’appuyant sur des exemples de monuments essentiellement tunisois, sachant que les autres médinas tunisiennes recèlent de trésors inestimables.